L’aubépine : l’amie de votre cœur & de vos nerfs

L’aubépine est un arbrisseau (Crataegus Monogyna) de la famille des rosacées. On retrouve ses baies rouges et ses fleurs blanches en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, en particulier aux abords des lisières de forêts.

Contrairement au thé vert dont l’essentiel des bienfaits furent identifiés il y a plusieurs millénaires, les vertus médicinales de l’aubépine ont attendu le XIXème siècle pour être pleinement révélées et exploitées en Occident.

Parmi ces bienfaits, on lui reconnait notamment des vertus pour soulager certains troubles cardiaques, nerveux et digestifs.

L’aubépine régule le rythme cardiaque et la tension artérielle

C’est la propriété principale de l’aubépine, elle est d’ailleurs reconnue par L’OMS. Toutes les autres en découlent. Grâce aux acides triterpéniques et aux flavonoïdes qu’elle contient, l’aubépine vient dilater les vaisseaux périphériques et en augmentant l’afflux sanguin vers le cœur.

Ainsi, elle parvient à soulager efficacement les problèmes d’hypertension, de palpitations, et plus largement d’insuffisance cardiaque congestive légère à modérée. A noter cependant, les effets bénéfiques de l’aubépine sur le coeur s’accumulent progressivement dans l’organisme. Sa consommation pour cette indication s’inscrit donc dans une logique plus long-termiste (compter 6 à 8 mois pour des effets véritablement significatifs).

Aubépine propriétés

Aubépine en fleurs – Crédits photo (CC) à Bruno Parmentier on Flickr

L’aubépine détend et aide à mieux dormir

L’aubépine contient également des proanthocyanidols, une variété de tanins aux propriétés sédatives. Elle peut ainsi calmer l’anxiété, et faciliter l’endormissement.

Elle est particulièrement efficace sur ce terrain lorsque couplée avec d’autres plantes comme la valériane ou la passiflore. À consommer le soir en infusion, 1 heure avant le coucher, pour passer de meilleures nuits.

L’aubépine soulage les bouffées de chaleur liées à la ménopause

L’action régulatrice de l’aubépine aide à stabiliser l’humeur, et le système féminin en pré-ménopause et en ménopause. Pour une action optimale, consommez-en 3 tasses par jour, en infusant 1 cuillère à café de feuilles d’aubépine à chaque fois.

Effets secondaires et précautions d’utilisation

Dans la plupart des cas, la consommation d’aubépine est sans risques. Les publics suivants doivent toutefois faire preuve de davantage de vigilance :

  • Femmes enceintes ou allaitantes : consulter un médecin avant d’envisager une complémentation ou une consommation en tisane
  • Mineurs de moins de 18 ans : à éviter, d’autres plantes sont plus adaptées comme le lotier, ou le coquelicot.
  • Personnes ayant des antécédents cardiaques sérieux : consulter votre médecin pour organiser la complémentation, et éventuellement la conciliation avec vos médicaments actuels

 

Sources & Références :

  1. Anschutz, E.P. 1900. New, Old and Forgotten Remedies. Philadelphia, PA: Boericke and Tafel.
  2. Blesken, R. 1992. [Crataegus in cardiology] [In German]. Fortschr Med 110(15):290292.
  3. Braun, R. et al. 1997. Standardzulassungen f r FertigarzneimittelText and Kommentar. Stuttgart: Deutscher Apotheker Verlag.
  4. Melzer J, Iten F, Saller R, Crateagus berries : heart complaints, congestive heart failure, NYHA I and II – a systemic review. Perfusion 2003 ; 16 : 358 – 62.
  5. British Herbal Pharmacopoeia (BHP). 1996. Exeter, U.K.: British Herbal Medicine Association. 98101.
  6. WHO Monographs on Selected Medicinal Plants – Volume 2 – Folium cum Flore Crataegi
  7. Crataegus Fruit. In : British Herbal Pharmacopoiea 1983. Bournemouth : British Herbal Medecine Association, 1983.
  8. Hawthron Berry, American Botanic Council, View here.
  9. Hawthorn berries – Crataegi fructus. European Pharmacopoeia, Council of Europe.
  10. US. Department of Health and Human Services, NIH Website, Hawthorn Fact Sheet.
Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *