Anis vert

Présentation

L’anis vert (Pimpinella anisum) est une plante annuelle de la famille des Apiacées. Originaire du Proche-Orient, elle s’est aujourd’hui répandue dans toutes les régions tempérées du monde.

On la reconnaît par ses petites fleures blanches regroupées en ombrelles et son délicat parfum diffusé par ses fruits récoltés d’aout à septembre notamment pour l’industrie alimentaire en tant agent aromatique.

  • Répartition géographique

 

Tour d’horizon des principales vertus de l’anis vert avec Officina.

 

  • Les douleurs gastro-intestinales 

 

Outre son usage culinaire, l’Anis vert est utilisé traditionnellement comme antispasmodique pour traiter les douleurs gastro-intestinales bénignes (ballonnements et météorisme) grâce à la présence d’huiles essentielles principalement composé d’anéthol (80 à 95%).

 

  • La toux

 

Il est aussi indiqué comme expectorant en cas de toux grasse (productive) ou de toux quinteuse grâce à son action apaisante.

 

  • Des propriétés anti-virales ?

 

Une étude japonaise parue en 2011, a mis en évidence une activité anti-virale in vitro (processus biologique étudié en éprouvette ou en laboratoire) sur le virus Herpes simplex entre autre. Cette activité serai du à la présence lignin-carbohydrate-protein complexes qui est une substance antivirale et immunostimulante isolé dans les infusion de graines d’anis vert.

 

Les conclusions de cette étude montrent que ce complexe protéique pourrait contribuer à la prévention des infections virales cependant on gardera à l’esprit qu’une étude in vitro  n’est pas forcément transposable à l’humain.

 

On pourra consommer l’anis en tisane, 1 à 3,5g d’anis fraiche broyé ou écrasé dans 150 ml d’eau bouillante, 3 fois par jour. Laisser infusé 10 minutes. Il est déconseillé de prendre ce traitement plus de 15 jours. Si les symptômes persistent il est recommandé de consulter un médecin.

 

  • Fausse croyance

 

On lui a longtemps attribué dans la culture populaire des vertus calmantes, tranquillisantes sans réel support scientifique à l’appui. En juin 2015, une équipe d’éthonopharmacologue a décidé d’étudier ces éventuels effets des graines d’anis chez le rat… sans succès.

Les résultats de leur étude se sont soldés par un échec, en effet ils n’ont pas réussi à démontrer un éventuel effet anxiolytique. Ils ont relevés toutefois un effet sur le système nerveux central (dans la zone relative à l’apprentissage), nous invitant à la prudence dans la consommation de cette plante notamment chez les personnes présentant un déficit cognitif, tels que les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer.

 

  • Contre indication

 

En l’absence de données suffisantes, l’utilisation de l’anis vert est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans.

En cas d’hypersensibilité au produit ou aux Apiacées tel que le carvi, céleri, coriandre, l’aneth ou le fenouil ou encore en cas d’hypersensibilité à l’anéthol.

 

  • Effets indésirables

 

Il peut y avoir des réactions allergiques cutanées ou du système respiratoire à une fréquence faible.

Si d’autres effets indésirables non mentionnés ci-dessus apparaissent, un médecin ou un professionnel de la santé qualifié devraient être consultés.

 

  • Source

 

  • 12 November 2013
 EMA/HMPC/321184/2012
Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC)

Community herbal monograph on Pimpinella anisum L., fructus

 

  • Biosci Biotechnol Biochem. 2011;75(3):459-65. Epub 2011 Mar 7.

Antiviral and immunostimulating effects of lignin-carbohydrate-protein complexes from Pimpinella anisum. Lee JB1, Yamagishi C, Hayashi K, Hayashi T. Author information Graduate School of Medicine and Pharmaceutical Sciences for Research, University of Toyama, Toyama, Japan.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov.doc-distant.univ-lille2.fr/pubmed/21389629

 

  • Effects of the aqueous extract of Pimpinella anisum L. seeds on exploratory activity and emotional behavior in rats using the open field and elevated plus maze tests

Maria Thereza Gamberinia, , , Domingos Sávio Rodriguesb, Daniela Rodriguesc, Victoria Bottino Pontesd

http://www.ncbi.nlm.nih.gov.doc-distant.univ-lille2.fr/pubmed/25839118

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *